hivernation_des_graeca_

Hivernation des Testudo graeca

 

Les tortues du Maghreb, à de rarissimes exceptions près (essentiellement dans le Rif et en Kabylie) n'hibernent pas.

Ce qui ne les empêche pas de réduire considérablement leur activité l'hiver. Leur métabolisme vit au ralenti mais n'entre pas en hibernation. Le système digestif continue à fonctionner et à secréter les enzymes nécessaires à la digestion et à l'assimilation des valeurs nutritives. Mais l'hiver l'alimentation est très pauvre, même pour les tortues qui continuent à vivoter. Et si elles n'hibernent pas, elles mangent quand même très peu (et pas tous les jours) et dorment beaucoup.

Mais aucune des modifications physiologiques propres à l'hibernation ne se présente.


Ce n'est pas une hibernation. L'hibernation est une dormance totalement différente du sommeil, caractérisée par un état léthargique continue sur une longue durée, avec un électroencéphalogramme quasiment plat, une température corporelle pouvant être aussi basse que 4,5° Celsius (et avec ou sans épuisement de masses graisseuses suivant l'espèce) des pulsations cardiaques autour de 2 à 4 battements par minute, et une respiration d'environ un cycle par minute.

Par ailleurs l'hibernation exige une longue préparation progressive de l'organisme. Celui-ci entre lentement en hibernation, en plusieurs jours, et en ressort également en plusieurs jours. On sait qu'au-dessous d'une certaine température (15 à 17° environ) la digestion d'un animal ne se fait plus parce que les enzymes ne sont plus actifs pour dégrader les aliments ingérés.  Si ces aliments restent trop longtemps dans le système digestif ils vont donc entrer en putréfaction. Oui mais… cette putréfaction ne va se poursuivre que si le tractus intestinal est complètement arrêté (cas d'une tortue qui hiberne). Il est donc impératif qu'une tortue mise à hiberner ait le système digestif totalement vide !

 

Ce problème n'a pas lieu lors de la brumation.


Pour des tortues comme la Testudo graeca, l'environnement natal (l'Afrique du Nord) est une région du monde où l'hiver les températures sont inférieures à 15° chaque nuit mais seulement pendant une partie du jour. Il y a de nombreux moments où la température atteint et même dépasse ces 15° ! Dans de nombreux endroits elle atteint même allègrement les 20° plusieurs fois par hiver voire tous les jours (Agadir et la basse vallée du Souss).


Jacques PRESTREAU

ATC – FFEPT

Chéloniens n.4 Reliefs et climats du Maghreb : synthèse et conclusions sur les conséquences en captivité de Testudo graeca

http://perso.orange.fr/jacques.prestreau/tortue

 

Pour toutes ces tortues du Maghreb qui ne peuvent quasiment nulle part s'enterrer il n'est donc pas question d'hiberner, et il n'en a jamais été question non plus dans les millénaires passes. Leur système digestif est adapté à ces conditions météorologiques et climatiques du Maghreb depuis des milliers d'années.


Arrêt momentané de la digestion la nuit, et reprise de l'activité des enzymes entre le milieu de la matinée et le milieu de l'après-midi. 20 novembre 2006


En plein janvier voit beaucoup de Testudo graeca sortir complètement vers midi au soleil d'hiver et brouter un peu d'herbe qu'elles ont à leur disposition autour d'elles. Bien entendu elles mangent très peu et la digestion est extrêmement longue, bien plus longue qu'en été. Mais elles ne restent pas en permanence à une température de 5 à 7° comme à celles de l'hiver européen, d'autant plus que les Testudo graeca ne s'enterrent pas autant que les Testudo hermanni, se cachent à peine l'avant du corps sous quelques feuilles, et s'endorment ainsi pour la nuit, et ces changements maghrébins quotidiens et incessants de températures sur une aussi courte période que 24 heures leur conviennent tout à fait… alors qu'ils seraient très éprouvants pour des Testudo hermanni ou marginata ou ibera.

Les spécimens de ces trois espèces doivent donc entrer dans une réelle hibernation pour ne pas subir ces changements quotidiens qui seraient éprouvants pour leur activité métabolique, et leur seraient très vite fatals… en deux ou trois hivers !

Qu'on le veuille ou non, la meilleure façon de comprendre les animaux est d'aller les voir sur place et de les observer. Ensuite on en tire les conclusions en ayant vraiment vu… et non pas en ayant seulement lu.

N'est-ce pas justement la démarche précise d'un biologiste et d'un naturaliste ?


Même sans faire de la biologie nous-mêmes, ne pouvons-nous pas adopter le même comportement à la fois observateur, témoin et respectueux de l'animal et de son environnement… plutôt que de forcer ces animaux à se soumettre à des conditions que nous, humains, nous jugeons acceptables de notre point de vue

anthropocentrique alors que la simple observation de la nature montre que ces conditions d'hibernation que nous offrons à nos Testudo Graeca sans tenir compte de leurs spécificités sont en général inadaptées … et pathogènes ?! (Voir notamment l'étude du Pr A. Bayon, 2002)


L'adaptation des espèces à un nouvel environnement est une réalité de l'évolution darwinienne. Mais cette adaptation ne se produit en aucun cas en simplement une ou deux générations (n'oublions pas que l'évolution des espèces se fait par la sélection des individus les plus résistants et la disparition des

autres) mais en une dizaine voire une vingtaine ou une trentaine de générations, voire beaucoup plus !


Jacques PRESTREAU

ATC – FFEPT

Chéloniens n.4 Reliefs et climats du Maghreb : synthèse et conclusions sur les conséquences en captivité de Testudo graeca

http://perso.orange.fr/jacques.prestreau/tortues/


Il est donc illusoire de penser que parce qu'une Testudo graeca est née en France au lieu d'être née au Maroc elle est nécessairement mieux adaptée à l'environnement climatique européen.

C'est une lourde erreur qui ne peut e longue échéance qu'être préjudiciable pour l'espèce !!!



▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀



La méthode en pratique


Voici la méthode, que les américains appellent la "brumation" (terme crée par Mayhew en 1965 et repris par Bennett et Dawson en 1976, qui différencie l'hibernation des mammifères des différents modes d'hivernage des reptiles, et qui inclut non seulement ce qu'on nomme communément l’hibernation mais également les états intermédiaires jusqu'à l'activité pleine et entière).


Je place la tortue dans un terrarium (inutile qu'il soit très grand, mais il ne doit pas être non plus une cellule de moine !) contenant environ 10 cm d'épaisseur de terre non traitée (vraie terre de bruyère) et une très grande quantité de foin pas trop grossier et même plutôt fin (acheté dans une animalerie comme foin à lapins).

Le terrarium doit être entièrement couvert, ne laissant entrer en permanence qu'un peu d’air à une extrémité, cela afin de conserver l'hygrométrie idéale.

Ne vous inquiétez pas, les reptiles qui dorment ne consomment que très peu d'oxygène.

Simplement je veille à ce qu'un tube UV B Reptisun 5.0 (ou équivalent) soit obligatoirement allume environ 6 heures par jour. Même si la tortue sommeille à longueur de journée dans sa cachette.

En hiver le soleil est levé pendant environ seulement 10 heures (quelle que soit la latitude du pays d'origine et selon l'hémisphère) et la transparence du ciel et l'inclinaison du soleil rendent le rayonnement solaire efficace pendant environ seulement 6 heures. Donc il est préférable de suivre le même cycle.

Si pendant le sommeil d'hiver le tube UV B est allumé de 9-10 heures du matin à 15-16 heures ou 16-17 heures de l'après-midi c'est tout à fait suffisant.

En brumation la tortue mange peu, et pas tous les jours. Et de préférence de l'endive et un peu de frisée ou de pissenlit. C'est tout. De temps en temps de la mâche. Une nourriture vraiment frugale, c'est à dire en quantité extrêmement réduite. Il n'y a plus aucune protéine glanée çà et là dans le jardin d'été d'une Testudo (vers, escargots habituels…) ! Je veille à ce que la tortue ne perde pas plus de 15% de son poids pendant tout l'hiver.

Si la tortue prend du poids, je diminue un peu la ration alimentaire, si elle en perd j'augmente un peu la quantité d'endives ou de pissenlit ou de frisée. Je veille à ce que cette pause hivernale soit une occasion pour ramener lentement le poids.

La tortue non hibernante doit avoir de l'eau à boire ! Cette eau doit être changée tous les jours, même si elle ne s'en sert pas.

A propos de l'hydratation, je veille aussi à ce que la terre ne soit jamais complètement sèche en surface.

Jacques PRESTREAU

ATC – FFEPT

Chéloniens n.4 Reliefs et climats du Maghreb : synthèse et conclusions sur les conséquences en captivité de Testudo graeca

http://perso.orange.fr/jacques.prestreau/tortues/

Car c'est un signe d'hygrométrie insuffisante, et il faut alors ré humidifier légèrement la terre en vaporisant ou en arrosant très légèrement (et jamais sur la tortue ni sur son foin !). Afin de maintenir l'humidité ma terre de bruyère contient un peu de vermiculite de gros calibre, qu'on peut remplacer par des billes d'argile pour cet usage.


Personnellement comme je l’ai déjà expliqué dans le fichier « terrarium hivernation » j’utilise de l’akadama que je vaporise au besoin pour réguler mon hygrométrie. cf. « fichier terrarium hivernation » Barbara


 

L'humidité, maintenue à 50% au minimum et à 75% au maximum, est contrôlée avec un banal petit hygromètre.

Il faut également qu'elle dorme le plus possible. Donc le terrarium doit être dans la pièce la plus calme et la moins éclairée sans toutefois être une pièce complètement noire (sauf la nuit). Il faut que la température diurne du terrarium soit entre 12 et 20, l'idéal tournant autour de 15 à 18° le jour.

Si vous appliquez cette méthode dans votre chambre prévoyez une couette pour vous !


Ainsi vous respectez donc entièrement le rythme des températures d'un hiver du Maghreb. La température peut même parfaitement descendre à 4 ou 5 la nuit, il n'y a pas de problème, car c'est le cas également au Maghreb !

Mais on doit veiller à ce que la température ne descende jamais au-dessous de 4,5 à 4°


La tortue n'hiberne donc pas mais elle doit quand même être bien couverte afin de se sentir isolée, tranquille, à l'abri, cachée sous un peu de foin.

Surtout pas de lampe chauffante quand elle dort ! Eventuellement un petit

peu pendant qu'elle mange ou qu'elle sort pour vous rendre visite mais c'est tout. Seule la faible chaleur émanent de votre pièce doit suffire le jour.

L'idéal est que la pièce reste relativement froide, aux températures que je vous ai indiquées plus haut. L'ampoule chauffante à 32° peut être allumée dans la journée pendant quelques heures dans un coin du terrarium si la tortue a envie de bouger un peu et de sortir de son foin. Pour cette période de brumation, je conseille même de limiter la température de cette lampe chauffante à seulement 28 à 30°.


A nouveau on retrouve là une reproduction des conditions de l'hiver du Maghreb ou le soleil est souvent très présent au milieu du jour même en plein hiver. Et la température d'une carapace, même sous un soleil faible, monte vite en raison de sa forme !


Ainsi, par cette méthode elle développe un peu ses résistances naturelles tout en s'abstenant d'hibernation.


Jacques PRESTREAU

ATC – FFEPT

Chéloniens n.4 Reliefs et climats du Maghreb : synthèse et conclusions sur les conséquences en captivité de Testudo graeca

http://perso.orange.fr/jacques.prestreau/tortues/

Elle sortira de temps en temps de sa cachette pour grignoter un peu et peut-être boire… puis elle retournera aussitôt dans les bras de Morphée. La lampe chauffante doit alors être éteinte si elle a été allumée. Et le tube UV B ne doit pas éclairer vivement son lieu de sommeil. Pendant tout l'hiver en conditions de brumation (qui n'est pas une hibernation, je le rappelle) il doit absolument y avoir des

UV B quelques heures par jour.


Si vous n'avez pas de tube UV B (votre tortue vivant tout l' été dehors au soleil), trouvez un tube Reptisun 5.0 ou Iguana Light 5.0 ou Reptiglo 5.0, même usage.

La tortue étant en demi-sommeil, son estomac fonctionne encore et ses intestins aussi.

Donc elle continue à avoir besoin de renouveler l'apport quotidien de calcium et d'assimiler celui-ci par la vitamine D3 synthétise grâce au tube UVB. Même en quantités réduites mais c'est indispensable !



 

J'ai indiqué plus haut les heures d'allumage et d'extinction du tube.

Avec tout cela la tortue n'hibernera pas mais elle conservera un rythme biologique très ralenti. Son métabolisme se poursuit avec une digestion lente mais encore parfaitement existante, et la nuit cette digestion est interrompue par l'importante baisse de température… tout comme au Maghreb. La tortue va donc très peu s'alimenter, mais elle ne maigrira pas et ne s'épuisera pas, et son système digestif ne subira pas de putréfaction. Au retour du printemps elle sera une des premières à sortir dehors.


Chez les tortues d'une espèce différente certains spécimens sont susceptibles de ne pas hiberner certains hivers (individus beaucoup trop jeunes, ou hibernation interrompue, ou problème de santé., ou refus d'hiberner de la part de la tortue, ou totale inexpérience d'un nouveau propriétaire). Celles-là dormiront de la même façon en brumation dans des terrariums.


20 novembre 2006

Jacques PRESTREAU

ATC – FFEPT


Chéloniens n.4 Reliefs et climats du Maghreb : synthèse et conclusions sur les conséquences en captivité de Testudo graeca


http://perso.orange.fr/jacques.prestreau/tortues/


Crédits photos : J. Prestreau, R. Bour, G. Guyot, A. Lara

Crédits cartographie et diagrammes : J. Prestreau, Communauté européenne (satellite SPOT), Louis Emberger

J'exprime un vif remerciement à Ghislaine Guyot qui m'a demandé cet article (dont vous avez ici la première partie, la suivante concernera les taxons orientaux) pour que le point soit fait de façon claire sur les biotopes et les climats de ces espèces constituant l'ensemble dénommé "graeca". Et je la remercie tout particulièrement pour m'avoir accordé cette place exceptionnelle nécessaire pour un très long article approfondi dans la revue.

J. Prestreau


Cette fiche a été réalisé par saphira Nabeulensis (groupe Facebook, Rêve de tortues) qui a repris un article de Jacques Prestreau publié dans le Chéloniens n°4 « Reliefs et climats du Maghreb : synthèse et conclusions sur les conséquences en captivité de Testudo Graeca « et quelques graphiques et courbes trouvés sur le net.


▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀



 

Température et heures d'ensoleillement à NABEUL


Maximum Température Température de l'eau Température Minimum

Heures de soleil



Température Minimum

Maximum Température

Heures de soleil

Probabilité de pluie

Humidité

Janvier

8°C 46°F

15°C 59°F

6

32%

77%

Février

9°C 48°F

16°C 61°F

6

34%

73%

Mars

10°C 50°F

18°C 64°F

8

24%

71%

Avril

13°C 55°F

21°C 70°F

8

28%

73%

Mai

16°C 61°F

24°C 75°F

10

18%

75%

Juin

20°C 68°F

28°C 82°F

11

8%

67%

Juillet

22°C 72°F

31°C 88°F

12

3%

66%

Août

23°C 73°F

30°C 86°F

11

10%

71%

Septembre

21°C 70°F

29°C 84°F

9

28%

73%

Octobre

18°C 64°F

26°C 79°F

7

27%

75%

Novembre

14°C 57°F

21°C 70°F

7

29%

69%

Décembre

10°C 50°F

19°C 66°F

5

35%

72%


http://www.temperatureweather.com/mediterr/meteo/fr-meteo-en-tunisie-nabeul.htm





 



Température et heures d'ensoleillement à TUNIS


Maximum Température Température de l'eau Température Minimum

Heures de soleil



Température Minimum

Maximum Température

Heures de soleil

Probabilité de pluie

Humidité

Janvier

8°C 46°F

16°C 61°F

6

39%

75%

Février

9°C 48°F

17°C 63°F

7

41%

74%

Mars

10°C 50°F

20°C 68°F

9

28%

69%

Avril

13°C 55°F

22°C 72°F

9

30%

67%

Mai

16°C 61°F

27°C 81°F

10

23%

66%

Juin

20°C 68°F

32°C 90°F

12

11%

56%

Juillet

23°C 73°F

35°C 95°F

12

4%

57%

Août

22°C 72°F

34°C 93°F

11

7%

61%

Septembre

21°C 70°F

30°C 86°F

9

31%

68%

Octobre

18°C 64°F

27°C 81°F

8

23%

72%

Novembre

13°C 55°F

22°C 72°F

7

40%

74%

Décembre

10°C 50°F

17°C 63°F

6

45%

76%

http://www.temperatureweather.com/mediterr/meteo/fr-meteo-en-tunisie-tunis.htm





 


 http://ptaff.ca/soleil/?l1pays=Tunisie&l1etat=&l1ville=Tunis&l2pays=&l2etat=&l1cityname=Tunis%2C+Tunisie&l1ltd=36&l1ltm=51&l1lts=0&l1ltx=N&l1lgd=10&l1lgm=13&l1lgs=1&l1lgx=E&l1tz=1.0&l2cityname=&l2ltd=&l2ltm=&l2lts=&l2ltx=N&l2lgd=&l2lgm=&l2lgs=&l2lgx=E&l2tz=0&l2dst=&year=2014&month=09&day=25&lang=fr_CA&go=Voir+le+graphe%21

 

 

 

Version pdf de cette page :